Faut-il assurer son vélo électrique ?

Pratique, rapide et surtout éco-responsable, le vélo électrique a le vent en poupe auprès des Français. Ces dernières années, la vente de ce nouveau moyen de locomotion a explosé. Mais pour en profiter pleinement, il faut souscrire une assurance vélo électrique. Mise au point !

Assurance vélo : est-ce obligatoire ?

Les vélos électriques ne sont autres que des vélos classiques à assistance électrique. Ils nécessitent de pédaler pour avancer. Ce type de vélo est de ce fait assimilé à un modèle habituel en France. De ce fait, il n’est pas obligatoire pour le cycliste de souscrire une assurance. Ceci est valable pour les engins qui respectent certaines conditions. D’abord, l’assistance électrique fonctionne uniquement lorsque l’utilisateur est en train de pédaler. Puis, cette assistance doit être désactivée dès 25 km/h. De plus, la puissance du moteur ne doit pas excéder les 250 W.

Tout compte fait,  les vélos rapides, c’est-à-dire ceux dont l’assistance peut atteindre 45 km/h, doivent être assurés. Ces modèles sont considérés comme des cyclomoteurs. Par voie de conséquence, ils sont soumis à l’obligation concernant l’assurance.

Est-ce que l’assurance automobile ou moto peut couvrir un vélo ?

Alors qu’il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance spécifique pour vélo, ce type de couverture est fortement conseillé pour rouler en toute sécurité. À ce propos, de nombreuses personnes se demandent si l’assurance automobile ou moto peut faire l’affaire. La réponse est non. En effet, ces deux types d’assurance sont conçus uniquement pour les « véhicules terrestres à moteur ». Cela signifie en d’autres termes que ces couvertures ne concernent que la voiture et la moto. De ce fait, elles ne seront d’aucun secours lors d’un accident au guidon d’un vélo électrique.

L’assurance habitation fera-t-elle l’affaire ?

L’assurance habitation inclut une garantie responsabilité civile qui peut couvrir le cas où l’assuré est responsable de dégâts causés à une personne tierce. Ainsi, si par exemple un cycliste renverse un piéton, ce type d’assurance couvre les dommages corporels et matériels. Toutefois, si l’assuré est à l’origine d’un accident ou s’il se tombe tout seul, il se peut qu’il subisse aussi des dommages physiques. Dans cette situation, la responsabilité civile simple ne sert à rien. Ce cas de figure requiert l’assurance individuelle accident. Cette dernière complète l’indemnisation de l’assurance santé dans le cas où la victime ne pourra pas se rendre au travail durant plusieurs jours.

Qu’en est-il des risques de vol ?

Les vélos électriques sont susceptibles d’intéresser les voleurs, étant donné que ces engins coûtent relativement cher. Si le vélo est volé en étant rangé à la maison, il est couvert par la multirisque habitation. Ce qui n’est pas le cas si le véhicule a été volé dans la rue. Il faudra alors souscrire un contrat d’assurance spécifique qui dédommagera le vélo électrique en cas de vol qui survient à l’extérieur de son habitation.

Laisser un commentaire

*

code